Hommage au mécanicien Georges Mounier

Il aurait 100 ans aujourd’hui le 4 octobre 2021.
Georges Mounier est né le 4 octobre 1921 à Dompierre-les-Ormes (Saône-et-Loire).
Le 13 janvier 1940, il s’engage dans l’armée de l’Air pour la durée de la guerre. Après une formation à l’école de mitrailleur de Blida (Algérie) il est breveté le 15 juin 1940. Il fait un mois au centre d’Oued-Smar (Alger) puis est affecté aux Ateliers industriels de l’Air (AIA) de Maison-Blanche (Algérie). Le 1er septembre il est affecté au GCII/3. Quelques semaines plus tard le caporal Georges Mounier est démobilisé.
Le 13 février 1941, il se rengage. Affecté en Syrie au camp d’Alep, en août 1941 il signe un engagement FAFL (n°40358). Rejoint le groupe « Lorraine » le 1er septembre 1942, participe aux opérations en Libye. Comme beaucoup de mécanicien du « Lorraine » il suit le commandant Joseph Pouliquen pour le G.C. III « Normandie », arrive à Ivanovo le 29 novembre 1942. Participe à la 1ère campagne en U.R.S.S.
MOUNIER Georges Sergent Armurier sur Yak Breveté mitrailleur Afrique du Nord.
Comme tous les mécaniciens il est muté au Moyen-Orient et rejoint Rayak le 20 septembre 1943. Sur sa demande, le 6 novembre 1943 il est affecté au G.B « Bretagne » comme mitrailleur.
Le 24 octobre 1944, il embarque à Oran à destination du C.F.P.N.A (USA) pour suivre un stage de navigateur-bombardier. Il est dirigé sur l’école de pilotage d’Orangeburg en Caroline du Sud, puis vers l’école des bombardiers Big Spring au Texas pour la deuxième phase, breveté navigateur bombardier le 17 octobre 1945.
Après la guerre il poursuit une carrière dans l’armée de l’air. En 1957 il est affecté à l’Escadron de transport 1/64 «Béarn», termine sa carrière comme personnel navigant le 4 octobre 1961. Il est rayé des contrôles de l’armée d’active le 4 avril 1962.
Georges Mounier est décédé le 16 juin 2009 à Paris 15ème.
C.F.P.N.A : Les Centres de Formation du Personnel Navigant en Amérique 1943-1946